Avouons-le : les mauvaises herbes sont le fléau de la vie de chaque jardinier. Les parasites arrivent en très peu de temps. Chacun d’entre nous a également probablement éprouvé la peur d’être soudainement submergé par les mauvaises herbes, ce qui en fait encore plus un mal de tête car cela finit par ressembler à une bataille difficile, enlevant une grande partie du plaisir de jouer dans votre jardin. Mais, nous sommes là pour vous dire qu’il existe une solution !

La meilleure façon d’empêcher les mauvaises herbes et les parasites de s’emparer de votre paysage est de les devancer avant qu’ils n’aient une chance de s’installer. Comment, demandez-vous ? Lisez la suite pour découvrir certaines de nos méthodes éprouvées, testées et vraies pour prévenir les mauvaises herbes dans votre paysage ce printemps.

Prévenir les mauvaises herbes dans vos plates-bandes

Plus vous éliminez les mauvaises herbes tôt, moins elles ont de chance de prendre le dessus, c’est pourquoi le printemps est le moment idéal pour lutter contre les mauvaises herbes dans votre paysage. Et nous parlons de tous les suspects habituels : pissenlits, mouron des oiseaux, lierre terrestre, etc. Voici quelques conseils pour vous aider :

Tempérez votre travail du sol

Bien que vous ne puissiez pas éviter de labourer ou de cultiver à la main un nouveau lit de jardin pendant que vous travaillez pour aérer et ajouter toutes les bonnes choses comme le compost, faites-le avec prudence une fois que votre jardin est établi. Les graines de mauvaises herbes sont de petits bougres sournois qui aiment rester en sommeil juste sous la surface du sol. Une fois qu’ils sont rapprochés de la surface du sol, cela les encourage à germer et à se répandre.

Plantez vos fleurs plus près les unes des autres

plantes fleurs

Les mauvaises herbes adorent les grands espaces ensoleillés. Si vous plantez vos fleurs un peu plus près les unes des autres, les mauvaises herbes auront moins l’occasion de s’étendre et de prendre le dessus. Bien sûr, vous voudrez toujours suivre l’espacement recommandé pour tout ce que vous plantez, mais si vous collez vos plantes aussi près les unes des autres tout en suivant ces directives, les mauvaises herbes auront moins l’occasion d’emménager.

Étouffez vos mauvaises herbes avec du paillis

Si vous espérez éviter d’utiliser des produits chimiques dans votre jardin, le paillis est à la fois un moyen naturel et efficace d’empêcher les mauvaises herbes de s’emparer de votre paysage. En appliquant une couche de paillis relativement épaisse (environ 2 pouces de profondeur), vous étoufferez les petites mauvaises herbes et rendrez l’environnement moins accueillant pour les graines de mauvaises herbes que vous avez peut-être rapportées à la surface. Le paillis est une excellente alternative au tissu paysager non organique car il finira par se décomposer et contribuera à la santé de votre sol.

N’arrosez que là où vous en avez besoin

Les mauvaises herbes, comme toute autre plante, ne peuvent pas survivre sans eau. Bien qu’il puisse être tentant d’allumer l’arroseur et d’arroser votre jardin d’un seul coup, cela donnera aux mauvaises herbes assoiffées ce dont elles ont besoin pour prendre le relais. Au lieu de cela, envisagez d’utiliser un tuyau suintant où vous distribuez de l’eau uniquement là où c’est nécessaire – à la base de vos précieux bébés végétaux !